Butte des Morts: Histoire de la Vie
by Margit Sandor
Research done for French 284, honors
University of Wisconsin--Madison
Professor Martine Debaisieux

Décembre 1997

Butte des Morts est un lieu dans le Wisconsin qui a eu ses "cinquante minutes de célébrité." Le petit escarpement donne sur le Lac Butte des Morts et les rivières Renard et Loup, un fait reconnu par des Indiens et des Français. Cette région du Wisconsin était riche avec ses lacs et rivières, ses forêts, et ses plaines (Goc, 1988, p. 23). Aujourd'hui, Butte des Morts n'est pas un nom reconnu par des gens, mais tout le monde connaît son voisin Oshkosh.

Les Français sont venus dans le Wisconsin à la recherche du passage du Nord-Ouest à l'Orient. Ils ont entendu des Indiens qui parlaient une autre langue que les Indiens que les Français connaissaient, et ces Indiens s'appelaient "le peuple de la mer" (Alexander, 1942, p. 29; Goc, 1988, p. 11). Le peuple de la mer était les Indiens Winnebago; ils sont venus de l'ouest et les Français ont espéré qu'ils peuvent les mener là. En 1679 le Français Sieur Duluth était encouragé "when a Sioux war band brought back salt from the edge of a great lake reported to be twenty days' journey westward" (Alexander, 1942, p. 31). C'était le Grand Lac Salé, pas la mer! Les Français n'ont jamais trouvé la mer, mais ils ont découvert une ressource naturelle: le castor.

A l'arrivée des Français dans le Vallée de la Rivière Renard les Indiens prospéraient à la Butte des Morts [le nom en Indien est Mas pah quo ta noh (Smith, 1976, p. 197)]. Il y avait un assez grand village de cent wigwams (Butte des Morts, 195-). La butte était le site de leur cimetière principal. Après avoir moissoné le mas au mois de septembre, et après avoir ramassé le zizania, les bandes des Indiens allaient au terrain de chasse pour l'hiver. Les membres des bandes qui sont morts pendant la route ou à la chasse était suspendus dans les arbres, loin des carnivores. Au printemps, quand les survivants sont revenus, les squaws ont ramassé les morts pour les enterrer à la butte. Donc le nom Butte des Morts (Thwaites, 1984, p. 21). Quelques personnes pensent que le nom vient de l'histoire des batailles là, mais la tradition Indienne était plus ancienne que cette histoire récente, un fait reconnu par des premiers Français dans le Wisconsin (Thwaites, 1984, p. 20-21).

M. Augustin Grignon a ouvert le premier comptoir commercial permanent au comté Winnebago à Butte des Morts en 1818 (Goc, 1988, p. 16). Il a tenu le comptoir commercial pendant l'hiver et l'été, pas comme les comptoirs commerciaux secondaires (Butte des Morts, 195-). Le commerçant M. Grignon a reconnu les avantages d'un site où les Indiens se rassemblent, et les rivières Renard et Loup se rejoignent: "all roads in the wilderness of Winnebago County led to Butte des Morts" (Goc, 1988, p. 16). Il a commencé une ligne de ferry sur la Rivière Loup: en 1826, 25 cents pour un homme et un cheval l'été, et 50 cents quand il fallait utiliser un brise-glace (Thwaites, 1984, p. 22). Jusqu'à 1850 Butte des Morts était le chef-lieu du comté Winnebago, et le premier Poste du comté était établi là aussi (Smith, 1976, p. 202).

En 1839, quand les habitants ont réalisé que le petit village près de Butte des Morts grandissait, ils ont discuté du nom pour l'autre village. Les nouveaux Yankees voulaient un nom respectable comme Fairview ou Stanford, mais les Français- Indiens voulaient le nom Oshkosh, en l'honneur de leur ami et voisin, chef Oshkosh. "As the story goes, the Grignons packed the house with Menominee women dressed as men who then voted en masse for Oshkosh" (Goc, 1988, p. 25-26). Butte des Morts et ses habitants ont aidé le début de leur voisin fameux, Oshkosh.

A notre époque, le comptoir commercial de Grignon est un bâtiment du Winnebago County Historical Society depuis 1965. Le petit village de Butte des Morts est un lieu chargé d'histoire.

 

page added July 22, 1998
[Return to Top]

[Back to Study]

[Back to Library]